Sayed KashuaSayed KashuaSayed Kashua est né en 1975 dans un village de Galilée devenu israélien en 1948. Arabe et citoyen israélien, il fait ses études à l’université hébraïque de Jérusalem. Critique de cinéma et éditorialiste dans l’hebdomadaire de Tel-Aviv, Hair (la ville), il écrit actuellement dans le supplément hebdomadaire culturel et politique du quotidien Haaretz. Il vit actuellement dans le quartier palestinien de Beit Safafa, près de Jérusalem. Son premier roman, Les arabes dansent aussi, paru en 2003, est suivi en 2006 de : Et il y eut un matin. Les deux livres reçoivent un très bon accueil du public. Ces deux récits donnent une voix aux arabes israéliens ignorés de tous, à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans son dernier roman traduit en français, Et il y eut un matin, Sayed Kashua livre une vision sans complaisance de la société arabe, enfermée dans ses traditions aujourd’hui dépassées et obsolètes. Il n’épargne pas non plus la société israélienne qui aurait trop tendance à considérer les arabes sous l’angle de la menace terroriste. La singularité de son point de vue engendre naturellement le débat.

Traduits en français
Et il y eut un matin, roman, trad. par Sylvie Cohen et Edna Degon, éd. L’Olivier, 2006 ; Points poche, 2008
Les Arabes dansent aussi, roman, trad. par Katherine Werchowski, éd. Belfond, 2003 ; 10/18, 2006