Haïm GouriHaïm GouriHaïm Gouri est né à Tel-Aviv en 1923. Après la guerre d’indépendance en 1948, il étudie la littérature et la philosophie à l’Université hébraïque de Jérusalem. Ses études de littérature française à l’Université de la Sorbonne lui permettent de traduire en hébreu de nombreuses oeuvres de poètes et d’écrivains français parmi lesquels : Arthur Rimbaud, Baudelaire, Guillaume Apollinaire, Paul Claudel, Georges Duhamel, Marcel Pagnol... Haïm Gouri a publié essentiellement des recueils de poèmes mais aussi des nouvelles et un journal de la guerre d’indépendance dans le Néguev. Il acquiert une notoriété internationale avec la traduction de plusieurs de ses livres. Il reçoit plusieurs distinctions littéraires en Israël dans le domaine journalistique, pour Face à la cage de verre : Le procès Eichmann, Jérusalem, 1961 en 1962. Cinéaste, il est aussi récompensé pour sa trilogie documentaire dont le premier film, Ne laissons pas les morts enterrer les morts, a été sélectionné pour l’oscar du meilleur film documentaire, en 1974, à Hollywood. L’affaire chocolat, son roman récemment réédité en français, est une réflexion onirique avec comme fil rouge une question lancinante : comment continuer à vivre quand tous les vôtres ne sont pas revenus des camps d’extermination ?

Traduits en français
L’Affaire chocolat, roman, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, éd. Denoël, réédition 2008 ; poche 10/18, n° 3844
Face à la cage de verre : Le procès Eichmann, Jérusalem, 1961, essai, trad. par Raphaël Cidor, éd. Tiresias, 1996