David GrossmanDavid GrossmanDavid Grossman, né en 1954 à Jérusalem, est considéré aujourd’hui comme l'une des figures majeures de la littérature israélienne. Il fait des études de philosophie et de théâtre à l'Université hébraïque de Jérusalem et commence sa carrière comme correspondant à Kol Israel, la radio nationale en Israël. Il devient célèbre avec la parution de son premier livre, Le vent jaune, essai politique engagé où il décrit les souffrances imposées aux palestiniens. Suivent plusieurs romans qui sont traduits dans de nombreux pays. Célèbre dans le monde entier, il fait partie, avec Amos Oz et Avraham B. Yehoshua, du groupe d’écrivains et d’intellectuels qui ont fondé le mouvement « la paix maintenant » et qui, depuis la guerre de 1973, travaillent pour le rapprochement entre israéliens et palestiniens et pour la création d’un État palestinien. Le 10 août 2006, quelques jours avant la mort de son fils au combat, lui et les écrivains Amos Oz et Avraham B. Yehoshua avaient lancé, d'abord dans le quotidien Haaretz puis lors d'une conférence de presse, un appel au gouvernement israélien pour qu'il accepte un cessez-le-feu, point de départ pour aboutir à une solution négociée, décrivant la poursuite des actions militaires comme “ dangereuse et contreproductive ” et s'inquiétant du sort du gouvernement libanais. Dans son dernier recueil, Dans la peau de Gisela, David Grossman livre sa vision personnelle de la société israélienne. À travers la question centrale de l’identité, l’auteur analyse ce qui constitue le quotidien d’Israël : la permanence d’un conflit qui, selon lui, mène à l’impasse.

Traduits en français
Dans la peau de Gisela (politique et création littéraire), essais, trad. par Sylvie Cohen, éd. du Seuil, mars 2008
J’écoute mon corps, deux nouvelles, trad. par Sylvie Cohen et Rosie Pinhas-Delpuech, éd. du Seuil, 2005
L'enfant zigzag, roman, trad. par Sylvie Cohen, éd. du Seuil, 2004, Points poche n°1184
Chroniques d'une paix différée, essai, trad. par Jean-Luc Allouche, éd. du Seuil, 2003
Quelqu’un avec qui courir, roman, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, éd. du Seuil, 2003 ; points poche n° 1317
Duel à Jérusalem, roman, trad. par Sylvie Cohen, éd. du Seuil, 2003
Tu seras mon couteau, roman, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, éd. du Seuil, 2000
Le sourire de l'agneau, roman, trad. par Gisèle Sapiro, éd. du Seuil, 1995
Les exilés de la Terre Promise, essai, trad. par Katherine Werchowski, éd. du Seuil, 1998
Le livre de la grammaire intérieure, roman, trad. par Sylvie Cohen, éd.du Seuil, 1994
Voir ci-dessous : amour, roman, trad. par Judith Misrahi et Ami Barak, éd. du Seuil, 1991 ; points poche n°152
Le vent jaune, roman, trad. par Suzanne Meron, éd. du Seuil, 1988.