Amir GutfreundAmir GutfreundAmir Gutfreund est né à Haïfa en 1963. Après des études de mathématiques au Technion de Haïfa, il s’engage dans l’armée de l’air où il poursuit une carrière d’officier. Il a aujourd’hui le grade de lieutenant-colonel de l’armée de l’air. Il a publié en 2002 un recueil de nouvelles Ahuzat hahof aux éditions Zmora Bitan. Les gens indispensables ne meurent jamais est son premier roman pour lequel il a reçu le prestigieux prix Sapir en 2003. Roman épique, ce livre constitue une prouesse littéraire tant par l’ambition du projet que par son innovation. Jamais le thème de la Shoah n’avait été abordé avec autant d’originalité. En grandissant, Amir et Efi, les protagonistes enfants, veulent comprendre ce qui s’est passé « là-bas », pendant la guerre. Mais comme personne ne veut raconter, ils inventent mille astuces et stratagèmes pour faire parler les oncles et les grands pères. Petit à petit, les barrières cèdent et les récits des survivants apparaissent dans toute l’horreur et l’atrocité de ce qu’ils ont vécu.

Traduit en français
Les gens indispensables ne meurent jamais, roman, trad. par Katherine Werchowski, éd. Gallimard, 2007